LA RADIESTHESIE

La radiesthésie est "l'art" de capter les ondes émises par tous les corps, visibles ou invisibles,

C’est une science basée sur le ressenti corporel, kinesthésique des différences de champs électromagnétiques.

C’est l'action de matérialiser, au travers d'instruments simples, une information vibratoire complexe perçue inconsciemment.
C’est une façon d'entrer en résonance consciente avec des ondes, des vibrations physiques, énergétiques, électromagnétiques, mentales ou intuitives.
C'est l'art du questionnement de l'inconscient, personnel, familial ou collectif, «  le ressenti », à se faire confiance et à développer des potentiels insoupçonnés.
La radiesthésie mentale ne fonctionne que si celui qui la pratique est en parfaite harmonie avec lui-même, et avec les forces profondes de la nature et de l'Univers.
Quel que soit le "don" ou les "capacités de perception extrasensorielle" que l’on a au départ, il est nécessaire de travailler, de se perfectionner, de rester humble par rapport à toutes ces énergies qui nous entourent.

La radiesthésie est une sensibilité aux radiations, rayonnements énergétiques émis par la matière, connus ou inconnus non communément perceptibles.
Ces radiations influencent l'être humain et son environnement. Elles émanent du "tout" dans un champ de forces électromagnétiques qui prennent naissance au sein même du noyau terrestre.


Dans l'univers tout vibre, tout est rayonnement au sein de ces forces électromagnétiques. Toute matière émet des ondes différentes les unes des autres, qu'il s'agisse des minéraux, des végétaux, de tout organisme vivant et de tout objet par extension.


De même, les formes et les couleurs sont vibratoires (deux objets de même matière, de même poids, mais de forme différente n'ont pas la même vibration).


L'homme quant à lui est matière et esprit, et l'esprit est aussi vibratoire.


Le radiesthésiste, grâce à la maîtrise de cette technique et à son propre degré de sensibilité  peut capter le rayonnement de ces ondes.
Elle met en évidence des faits réels, des choses et des évènements qui se produisent dans le présent, qui se sont déroulés dans le passé ou bien qui pourraient avoir lieu dans l’avenir.
Mais ces évènements restent cachés à nos sens habituels (ouïe, vue, odorat, goût, toucher). Le radiesthésiste peut les révéler en s’accordant sur la fréquence des ondes émises par les êtres vivants et les objets.
La "sourcellerie", ancêtre de la radiesthésie, a permis à l’homme de trouver des sources, des grottes, des minerais, qu’il ne pouvait voir depuis la surface de la terre.
Aujourd’hui le radiesthésiste utilise ces mêmes techniques ancestrales pour répondre aux questions que l’on se pose dans bien des domaines : santé, affaires, recherches de personnes ou d’objets disparus, études de caractères (graphologie), orientations professionnelles.
La radiesthésie n’est pas seulement un art, c’est une science, elle peut être un outil mettant en relation l’esprit analytique (notre mental) et l’intuition. Nombreuses sont les personnes qui cherchent actuellement les voies menant à un meilleur équilibre des potentialités humaines, notamment celles qui exploiteraient davantage notre nature intuitive. La pratique de la radiesthésie, au moyen du pendule est une de ces voies simple et naturelle, à la portée de tout un chacun.

Nombreuses sont les personnes qui éprouvent le pénible sentiment que quelque chose manque à leur existence.
Dans la recherche de notre vérité l’approche strictement rationnelle ne donne pas toujours satisfaction, et de plus en plus de personnes aspirent à découvrir de nouvelles voies de connaissance, intuitives cette fois.
Le pendule  peut  aider à développer considérablement le pouvoir intuitif et créatif.
Il sera un merveilleux compagnon de voyage sur le chemin qui mène à votre vérité.
La radiesthésie n’est certainement pas la seule voie, mais toutes les personnes qui se sont tournées vers elle finisse par estimer qu’elle est un moyen équilibré et efficace, une aide de choix et de qualité.
La radiesthésie n’est qu’une conversation, en langage binaire (oui/non), avec notre  "subconscient".
Ces "outils" (pendule ou baguette) pour pratiquer la radiesthésie ne sont que des amplificateurs d’ondes, des antennes, et les réponses ou résultats obtenus avec l’outil utilisé, ne dépendent que de vous et de votre propre réception ou perception.

LA NOTION D’INTUITION

C'est la connaissance, la conscience directe immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, ni à ses propres connaissances, on est dans « le lâcher prise ». Elle n'est pas le fait de l'intelligence, car celle-ci juge, compare et déduit, ni le fait du raisonnement si souvent entaché d'erreurs. Elle débouche sur "l’idée subite", l’inspiration, l’idée créatrice, le déclic. Cette inspiration est pure, objective et logique mais ne dure qu’un éclair, l’instant d’un mot, d’une image qu’il faut arriver à saisir au vol.
On peut dire que l'intuition est une faculté naturelle de l'homme.
Prenons par exemple la recherche de l’eau. A notre époque, quoi de plus naturel dans notre environnement que de trouver de l’eau, il suffit de localiser un robinet et le tour est joué. La faculté de ressentir la présence de l’eau s’est amenuisée au fil des siècles, car non utilisée, mais toujours enfouie au plus profond de notre subconscient. On trouve encore, au sein des peuples nomades, tels les Touaregs cette sensibilité qui fait partie de leur instinct de survie.
De nos jours, l’utilisation grandissante du GPS, risque à terme d’atrophier notre sens de l’orientation déjà passablement entamé pour certaines personnes.
L’intuition serait à l'homme ce que l'instinct est à l'animal, mais à la différence que l'homme est doté d'une  "intelligence".
Elle est spontanée et surgit en dehors de notre volonté consciente (Exemple: la télépathie, la sympathie, l'antipathie).
L'intuition qui vient d’être évoqué est l'intuition dite spontanée. Le radiesthésiste quant  à lui cherche à provoquer cette intuition. Celle-ci diffère de la précédente car elle n'est pas ressentie à l'occasion d'événements particuliers sortant de l'ordinaire, mais sollicitée par le radiesthésiste pour obtenir la solution à ses questions au moment voulu.
On ne devient pas radiesthésiste sans faux pas et chaque échec doit servir de leçon, qui nous permettra de progresser et de prendre confiance.


La réponse intuitive se manifestant par une impulsion neuro musculaire imperceptible, l’utilisation d’un outil, pendule ou baguette, permettra d’amplifier la réponse ainsi obtenue et donc de la percevoir physiquement.

A condition de préparé notre condition physique est importante, les muscles sont relâchés et provoque une détente, le mental ne nous domine pas.

 

LES OUTILS RADIESTHESIQUES

Les outils les plus utilisés sont le pendule et/ou la baguette. Ces outils sont des moyens de visualiser et/ou de ressentir "le réflexe conditionné", c'est leur unique fonction. Ils ne contribuent absolument pas de quelque manière que ce soit à l'élaboration du résultat.

Les informations qui vont suivre pourront être utilisées principalement pour l’utilisation d’un pendule.


Un pendule, en radiesthésie ou en physique, est constitué tout simplement d’un poids suspendu par un fil à un point d'attache.
Un pendule est soumis aux lois de la physique, dans ce cas d'utilisation il ne peut générer que deux mouvements, soit osciller à la manière d'un balancier d'horloge, soit adopter un mouvement giratoire (rotatif).
Le réflexe conditionné provoquera donc un mouvement que l'on devra codifier une fois pour toutes, c’est ce que l’on dénomme la convention mentale, déterminée par une série d’exercices simples, convention qui peut varier d’un individu à l’autre mais qui, une fois établie restera pour lui toujours la même.

Généralement, une giration dans le sens des aiguilles d’une montre indique le oui, une giration inverse le non.
Un pendule immobile après questionnement peut indiquer par exemple l’interdiction de continuer cette recherche, que l’on s’aventure sur une voie qui n’est pas la nôtre.

COMMENT CHOISIR SON PENDULE

Les pendules de radiesthésie peuvent répondent à vos besoins, mais chaque pendule a sa spécificité et ses capacités propres.

La première question à se poser lors de l’acquisition d’un pendule est sa forme ou « onde de forme ».

La forme du pendule prend toute son importance, soit par ses résonances, soit par le système auquel il se rattache.

Il y a de multiples formes de pendules, tous plus beaux les uns que les autres, ils diffèrent par leurs aspects, leurs poids, et la matière utilisée. Chacune de ses caractéristiques influant sur les réactions de l'outil mais aussi sur la perception de celui qui l'utilise.

La croyance en l'efficacité du pendule conditionne en partie les résultats de la recherche. Croire en l'efficacité intrinsèque d'un pendule est un moyen parmi d'autre de détacher l'esprit du résultat et d'obtenir par le biais de cette projection une certaine neutralité mentale.
La conception des pendules en est le reflet.

Logiquement, pour les "mentalistes" tout mobile pendu au bout d'un fil fait un pendule acceptable. Seul compte l'opérateur. Cependant même pour les tenants de cette école on restera attentifs à trois variables.
- La forme : pointue, ogive…
- Le poids
- La capacité à recevoir ou non un témoin.

Chaque pendule présente des avantages et des inconvénients. Il est donc INDISPENSABLE de tester plusieurs pendules pour en trouver un qui corresponde vraiment à vos besoins et à ce que vous êtes.

Le choix de la forme va dépendre essentiellement de paramètres très personnels mais avant tout de la capacité à effectuer un travail et son but, qui restera noble tant dans la démarche que dans l’action.

Le choix sera dépendant de l'utilisation, il convient de distinguer les pendules récepteurs des pendules émetteurs.

Récepteurs:

Ils captent les vibrations. Pour la recherche et pour répondre aux questions.

Émetteurs:

Ils émettent des vibrations. Ils sont utiles pour les travaux à distance et sont très utilisés en radionique.

A ce titre, ils peuvent charger des objets, ou agir à distance de par leur extrême puissance. Ils sont la représentation de l'amulette "Ouadj" qui guidait les morts dans l'ancienne Egypte.

LA MATIERE

On trouve majoritairement des pendules en

-Laiton

-Acier

-Bois

-Pierres fines ou même en pierres précieuses

En dehors du laiton qui est le métal le plus couramment utilisé, on trouve plusieurs sortes de métaux associés à la radiesthésie. Métaux qui prêtent leur caractère propre au pendule dont ils composent ou revêtent le corps.

Ainsi par exemple :
- L'or ou dorure est associé à la vitalité, à la Lumière
- L'argenté, le chromé est associé à la réceptivité, à la sensibilité
- Le plomb qui est inclus dans certains pendules est un métal absorbant, qui absorbe les ondes négatives.
- Le cuivre est un excellent conducteur, lié également à l'affectivité et aux énergies naturelles.
- Le mercure est un métal, mobile, changeant, réactif, qui se décharge rapidement des influences.

On voit donc que chaque métal composant le pendule prend du sens en vertu du système auquel se réfère le radiesthésiste. Système de référence qui peut d'ailleurs être différent d'un praticien à l'autre.

Les pendules à ondes de forme :

Ils ont la particularité d’avoir des capacités émissives plus importantes que les pendules classiques: juste émissives.

Les pendules égyptiens :

Ils sont d'une forme très particulière, ils sont souvent considérés comme étant à la fois émetteurs et récepteurs. Il reste l’un des plus puissants dans ce type de qualité. Cette forme permet d'être particulièrement sensible aux ondes subtiles tout en ayant les capacités à rester neutre du point de vue réceptif. Il n'aura pas besoin d'être "déchargé" entre deux opérations. 

Les pendules témoins :

Ils ont la particularité de pouvoir s’ouvrir en deux et de présenter un petit espace pour pouvoir loger ce que l’on appelle communément un témoin : cheveux, ongles…ou tout simplement une écriture, photographie…

Ce type de pendule est très utilisé notamment pour les recherches sur plan.
La plupart sont généralement réalisé en métal, il en existe en bois, pierres fines ou verre, dans ce dernier cas  réalisés à la fermeture est en métal.

Les pendules en pierres fines :

Ils ont une énergie intrinsèque qui est favorable dans le cadre des pendules à ondes de formes et pour le lien qu’elle permet d’établir avec le praticien.

La pierre a facilement tendance à se charger des énergies de l’utilisateur, ce qui crée un lien fort et durable qu’il est difficile d’avoir à aussi grande échelle avec les autres variétés. Ils sont très appréciés des thérapeutes qui les trouvent plus parlants que les autres pendules.

Le quartz blanc entre en résonance avec un type d'énergies subtiles particulières. Cette faculté de filtrer, accumuler et restituer l'énergie est le propos de techniques comme la lithothérapie. Toutes les pierres fines peuvent être utilisées:
aventurine, hématite, améthyste, le jade...
Le caractère propre de ces pierres est de pouvoir être programmées et de restituer une énergie spécifique. Autrement dit et pour les tenants de cette théorie, les pendules quartz blanc peuvent être programmés pour des types de recherches particulières en accord avec leur propre nature. Ils sont récepteurs et émetteurs mais ont le désavantage de pouvoir se charger d'énergies négatives. Il faut en être conscient et se révéler prudent dans la manipulation, en général l’utilisation des pierres fines est conseillé aux praticiens déjà expérimentés et non aux débutants, et ce toujours en raison de la grande capacité en leur qualités d’émetteurs et récepteurs.

Les pendules en bois :

Ils sont équilibrés, étant taillés à la machine. Le côté « naturel » est un petit plus toujours agréable.

Le bois est une matière couramment utilisée pour la fabrication des pendules, le choix de sa qualité est important.

A côté des essences traditionnelles comme le buis on trouve, l'ébène, l'acajou ou d'autres essences choisies pour le symbole qu'elles représentent comme le pommier par exemple symbole celte de sagesse et de la connaissance.

Le bois de manguier n’a pratiquement aucune capacité à s’imprégner de la charge de l’utilisateur, donc peu de lien entre les deux. Certains bois sont très légers et même de gros pendules pèsent parfois moins de 10 grammes, ce qui peut être un inconvénient.

Mieux vaut privilégier des pendule en bois de rose, en buis etc. qui sont plus lourds. Le poids « idéal » se situant entre 15 et 25 grammes pour des pendules d’environ 3cm de taille.

Les pendules en métal :

Ils présentent beaucoup d’avantages, ils sont faits industriellement et sont donc parfaitement équilibrés, ce qui permet d’avoir des réponses plus fiables et qui sont moins soumises à des erreurs d’interprétation. Il existe un grand nombre de modèles disponibles tous très différents. Le métal est naturellement lourd, ce qui permet d’avoir facilement des petits pendules qui possèdent un poids tout à fait correct.

Mieux vaut éviter d’acheter un pendule de plus de 40-50grammes pour un usage courant. Un poids trop lourd entraînera une crispation musculaire qui pourra provoquer une déstabilisation et influencer la réponse finale.

L’attache et le lien (cordon, chaînette…)

Pour les tenants de la résonance, la longueur du fil prend une importance toute particulière. Elle s'apparente à une antenne qu'il convient de régler sur la fréquence désirée.

La longueur du fil, la taille, la forme, la matière dont il est composé ou les symboles gravés sur lui prennent là aussi une importance. La ficelle ou une chaîne longue est plus sensible aux mouvements involontaires des doigts en mettant plus de temps à se mouvoir. Une ficelle courte est très réactive mais moins sensible.


Les radiesthésistes confirmés utilisent donc plus facilement une attache courte tandis que les débutants utiliseront plutôt une attache longue.

La connaissance du pendule est évolutive, et il faudra par la suite régler la longueur du lien comme une antenne en fonction de la nature de l'objet recherché.

LE POIDS :

Pour les débutants, il est d'une vingtaine de grammes. Pris sous une onde de forme sphérique ou en "goutte d'eau" c’est des pendules polyvalents, facile à manier.

Le pendule léger réagira rapidement mais sera très sensible aux perturbations extérieures comme le vent par exemple. Le pendule "lourd" réagira moins facilement mais sera moins sensible aux mêmes perturbations.
Ainsi un pendule léger pourra trouver sa place dans les recherches à l'intérieur tandis que le pendule plus lourd sera adapté aux recherches "sur le terrain".
Dans tous les cas soit le pendule est utilisé en giration et auquel cas peu importe sa forme pourvue qu'elle soit équilibrée. Soit le pendule est utilisé en oscillation (sur une carte, cadran…) auquel cas le pendule gagne à être effilée de façon à ce que l'opérateur puisse voir facilement les orientations du pendule. 

UTILISATION DU PENDULE

LA TECHNIQUE DE LA QUESTION

Dans un premier temps, vous devez définir ce que vous souhaitez faire avec votre pendule :
- Poser des questions
- Faire de la recherche sur plan, de la géobiologie
- Faire des soins énergétiques
La radiesthésie n’est donc qu’une conversation, en langage binaire (oui/non), il suffit de suivre certaines règles, de s’entraîner, de pratiquer. Il ne faut jamais oublier que votre pendule est une "antenne" et que les réponses à vos questions passent par le oui ou le non.
Donc plus votre demande est précise, plus la réponse obtenue sera juste.
Le pendule est une antenne, toute opération radiesthésique commence par une question et se termine par la passivité et la neutralité. C’est le pendule qui réagit ensuite.
Avant tout travail, la déontologie du radiesthésiste, comme du magnétiseur impose de se questionner sur l’opportunité de s'immiscer dans cette recherche pouvant concerner une personne, une histoire qui n’est pas forcément la sienne.

Il est préférable et très fortement conseillé d’avoir au préalable une autorisation.
Dans tous les cas la question sera posée dans l’affirmative et dans la positivité, un exemple:

-Formuler la phrase, "cette personne est vivante" plutôt que "cette personne est décédée".
En général il est plus simple de découper le problème en plusieurs questions n'ayant comme seule réponse possible le oui ou le non pour ne pas encombrer le mental.
Pour être précise, la question doit contenir:

- L’objet ou la personne concernée par cette recherche.

- Le sujet de la recherche cadré le mieux possible.

- L'endroit où se situe celle-ci, si le lieu a de l’importance.

L’ACTE RADIESTHESIQUE

Une fois la question clairement énoncée, le réflexe conditionné peut maintenant se manifester.
C’est la phase la plus délicate qui demande une grande maîtrise de son mental et de son corps, elle nécessite quelquefois un certain entraînement pour faire le vide en soi (le lâcher prise).
Il est exigé, à ce moment-là une détente parfaite des muscles, pas de crispation, pour cela il faut adopter de préférence une position assise, dos droit et pieds légèrement écartés, les jambes jamais croisées. Si l’on est debout, une position stable, sans déséquilibre sera appropriée.
Il est important d’avoir une confiance absolue sur l'obtention du résultat.

Si l’on doute de notre capacité, il y a de fortes chances pour que le résultat soit faux. Seule la pratique, les succès et la compréhension des erreurs donne confiance. Donc seule solution "pratiquer", analyser ses échecs et apprendre de ceux-ci.
L’autosuggestion étant la principale ennemie du radiesthésiste, il est impératif de ne pas imaginer pendant l'attente une solution, ne rien se suggérer, rester neutre, et indifférent au résultat. Là encore seule la pratique permet d'obtenir le détachement nécessaire.

 La solution obtenue par la radiesthésie est si subtile que la moindre supposition, la moindre idée concernant la solution cherchée vient interférer et empêcher le bon réflexe conditionné de se manifester.
Le but final est de pouvoir se servir du pendule sans y penser, comme on écrit, sans penser au stylo qui trace les mots. De faire corps avec le pendule, de le tenir machinalement afin que notre attention ne soit pas concentrée sur lui (comme lorsque l’on apprend à faire de la bicyclette en regardant les pédales et non la route, l’équilibre est alors difficile à obtenir et notre pensée accaparée par la peur de tomber).
Il est nécessaire de s’entraîner tous les jours, il vaut mieux 4 fois 5 minutes, qu’une fois vingt minutes en continu pour des raisons de fatigue et de concentration, du moins dans un premier temps.
En ce qui concerne une photo, la personne doit être seule lors de la prise, en aucun cas la photo résultera d’une découpe ou recadrage d’un cliché de groupe, la vibration étant celle du moment de la prise, de même qu’une tierce personne ne doit pas avoir inscrit au dos quoi que ce soit. Les supports seront de papier en aucun cas un portable ou tout support électronique.

Beaucoup de gens sont surpris, et ont de la peine à accepter le fait que l'on puisse travailler à distance, sur plan, sur photo, ou grâce à un "témoin organique », cheveux…
Ces témoins peuvent nous servir de relais, et permettre ainsi d'entrer en contact, à l'endroit où nous sommes, avec les "champs" de cette personne, champs qui semblent être présents absolument partout, non seulement sur toute la planète, mais certainement dans l'univers entier. Ils contiennent toutes les informations ou vibrations qui émanent d'elle. Cinq kilomètres, cent  kilomètres ou dix mille  kilomètres peu importe!

LES PLANCHES OU CADRANS RADIESTHESIQUES

Dans des livres on peut trouver des graphiques utilisés par les radiesthésistes, représentant pour certains le corps humain dans sa globalité ou ses subdivisions qui leur permettent de localiser l’endroit précis où se situe l’anomalie ou le dysfonctionnement, qui sera ensuite traité par les moyens à sa disposition.
D’autres graphiques représentent des cadrans ou demi-cadrans sur certains desquels figurent des graduations chiffrées, ou des annotations particulières. C’est ce que l’on appelle les planches radiesthésiques, très faciles à réaliser et personnalisables à l'infini.
Il existe des planches et cadrans pour tous les domaines tels que:

-Recherche sur le corps humain.

-Recherche d'une thérapie susceptible de vous convenir parmi plusieurs.

-Recherche quant à la nature d'un sous-sol. (La géobiologie)

-Recherche sur l'orientation des études ou des professions.

-Recherche sur la pierre la plus bénéfique à porter…

RECHERCHE DU TAUX VIBRATOIRE

Il y a émission d’ondes par le corps que l’on recherche, mais aussi par sa forme.
Nous mesurons le taux vibratoire en BOVIS, unité héritée du nom d’un physicien français très intéressé par les phénomènes radiesthésiques. Le niveau 0 correspond pour les êtres humains et les animaux à une absence totale de vibration cellulaire, c'est-à-dire la mort.
La mesure 6500/7000 BV correspond à un état d’équilibre vibratoire entre la maladie et la notion de bonne santé. Plus notre taux vibratoire est élevé, plus notre résistance aux diverses affections physiques ou énergétiques est grande.
En fonction de nos activités habituelles ou exceptionnelles (effort, fatigue, pathologie, stress) on peut constater des déperditions éventuelles d’énergie à l'instant "T".

On pourra par exemple contrôler le potentiel vibratoire des aliments crus (crudités et fruits) que l’on absorbe, on pourra de la même manière mesuré, la vibration d'un lieu, d'un bijou, d'un animal, etc.

CONCLUSIONS

Utiliser l’art du pendulaire, relève d’une prise de conscience (en son âme et conscience).

Ces conseils sont donnés aux fins d’une pratique qui sera neutre et ne portera aucun préjudice à son entourage direct ou indirect, les actes pendulaires sur des personnes ou leurs lieux, seront faites avec leurs autorisations.

On utilisera ces outils qu’à bon escient.

LES ACHATS EN BOUTIQUE QUI PROPOSERONT UN LARGE CHOIX, AINSI QUE DES CONSEILS PROFESSIONNELS, SERONT PRIVILEGIES.

Les acquisitions via internet ou boutiques en lignes déconseillées, il est impératif de sentir et ressentir son futur pendule. Qui restera uniquement le VOTRE.